ErP

En décembre 2007, l’Union européenne a approuvé un ensemble de mesures sur l’énergie visant à renforcer la protection du climat, et qui constitue la réglementations encadrant les produits liés à l’énergie (ErP) et plus particulièrement les réglementations sur l’écoconception et l’étiquetage énergétique. L’un des buts premiers de ces réglementations consiste à respecter les objectifs fixés par la politique environnementale ambitieuse et notamment la réduction significative des émissions de CO2 en Europe d’ici 2020.

Tandis que la réglementation sur l’éco-conception impose des exigences d’efficacité énergétique et des seuils minimum en termes d’émissions, la réglementation relative à l’étiquetage énergétique exige quant à elle que tous les appareils vendus au sein de l’UE portent une étiquette évaluant son rendement.

Pour établir une comparaison : l’étiquette apposée sur les appareils électroménagers influence directement le choix des consommateurs, alors que l’étiquette concernant les appareils de chauffage et d’eau chaude n’est qu’un simple élément parmi d’autres dans le processus de décision. Cela signifie qu’une note énergétique très élevée (A+ et au-delà) n’implique pas qu’un produit/système représente la solution la plus efficace ou la plus rentable pour le consommateur et son habitation.

Les étiquettes énergétiques ne se substituent pas aux conseils d’un professionnel : l’installateur doit toujours analyser le type spécifique d’un bâtiment et d’un système de chauffage pour décider du système de chauffage le mieux adapté en fonction de ces informations.

Tout sur la directive ErP

Que devez vous savoir avant le 26/09/2015 ?