Rechercher

5 conseils pour isoler votre habitation

Vous cherchez à chauffer votre habitation durablement ? Dans ce cas, vous avez certainement analysé l’installation de chauffage qui pourrait s’intégrer chez vous. Il ne s’agit pourtant pas du seul élément à prendre en considération ; l’isolation joue également un rôle primordial en la matière. Chauffer une maison mal isolée fera fonctionner votre système à plein régime pour une température intérieure basse. Les pertes thermiques auront donc un impact sur le rendement de votre pompe à chaleur mais aussi de n’importe quelle autre chaudière. Grâce à une bonne isolation, vous réduisez le montant de votre facture énergétique et respectez un peu plus l’environnement. Vous ne savez pas bien par où commencer pour isoler votre habitation ? Découvrez alors nos différents conseils!

Le meilleur conseil pour isoler votre maison ? Commencez par votre toiture !

Si vous souhaitez procéder par étape à l’isolation de votre maison, nous vous conseillons de commencer par votre toiture. Et la raison est simple : les pertes thermiques les plus importantes se font par le toit, jusqu’à 30 % ! Vous avez donc tout intérêt à débuter l’isolation par cette partie de votre habitation.

Si vous habitez en Flandre, vous devrez d’ailleurs vous conformer rapidement à la « norme isolation 2020 », qui exige que chaque toit présente une valeur R (coefficient d’isolation thermique) de minimum 0,75 m2K/W. Du côté de la Wallonie et de Bruxelles, aucune norme équivalente n’est en vigueur. Ce qui est bien dommage quand on estime qu’environ une maison sur deux n’est pas correctement isolée dans ces régions.

Veillez à bien isoler vos murs

Conseils pour isoler votre habitation

Les murs mal isolés font également partie des sources importantes de déperditions de chaleur dans une maison : 20 à 25 % de la chaleur peut s’échapper via les murs extérieurs. S’il s’agit de murs creux, vous pourrez l’isoler très facilement. Il suffit de percer des trous minuscules dans le mur afin de souffler l’isolant dans les 2 parois. Cette technique offre un double avantage : vous n’avez pas à réaliser de travaux de démolition et les petites ouvertures sont quasiment invisibles. Si en revanche vos murs ne sont pas creux, vous pouvez alors opter pour une isolation par l’extérieur, qui exige par ailleurs un permis d’urbanisme. Une autre solution est d’installer une isolation par l’intérieur qui présente l’inconvénient de réduire votre superficie habitable et de vous contraindre à devoir à nouveau tapisser ou peindre vos murs. En outre, vous devrez être attentif à ne pas créer de pont thermique entre les murs, les sols, les fondations et les plafonds. Pour une meilleure inertie thermique, il est préférable de placer l’isolation à l’extérieur.

Évitez que la chaleur ne s’échappe par les fenêtres

La chaleur peut s’échapper par la toiture, les murs et… les fenêtres, avec environ 15 % des déperditions thermiques à leur actif lorsqu’elles ne sont pas correctement isolées. En outre, la buée s’y forme rapidement, ce qui n’est peut s’avérer fort désagréable. Installez donc du vitrage à haut rendement et soyez attentif au coefficient de transmission thermique (valeur U) de vos châssis. Plus le coefficient est bas, meilleurs sont les châssis.

Pas de place pour les courants d’air !

Vous avez mis tant d’efforts à isoler votre maison que ce serait tout de même dommage de voir s’échapper la chaleur à cause de courants d’air. Remédiez à ce problème en installant des bandes d’étanchéité sur vos portes et fenêtres. Pensez également à bien colmater les éventuelles ouvertures de votre maison, à l’endroit où des conduits pénètrent dans votre habitation. Une autre astuce est d’isoler vous-même ces conduits, car l’eau chaude qui y circule y perd une grande partie de sa chaleur. Veillez également à prévoir une aération optimale de votre isolation, grâce à la pose de pare-vapeurs ainsi que d’un ruban adhésif adéquat et d’un kit d’étanchéité pour fixer les plaques d’isolation. De cette manière, vous pouvez être sûr que l’étanchéité de votre maison est parfaite : elle ne laissera pas la chaleur s’échapper en hiver ni rentrer en été ! Toutefois, il importe d’aérer votre maison avec un système de ventilation. Ainsi, vous veillez à garder un atmosphère intérieure saine.

N’oubliez pas de demander vos primes d’isolation

Un dernier conseil pour la route ? N’oubliez surtout pas d’analyser les primes auxquels vous avez droit avant d’effectuer vos travaux d’isolation. Elles peuvent en effet représenter un fameux coup de pouce financier face à votre investissement. À Bruxelles, les primes B sont les montants octroyés à l’isolation et la ventilation d’une habitation. Elles sont cumulables, mais ne peuvent toutefois pas dépasser 90 % de la facture finale. En ce qui concerne la Wallonie, le calcul de vos Primes énergies est plus complexe (mais pas impossible) à réaliser vous-même, car vous devrez faire appel à un auditeur qui dressera un rapport des travaux à effectuer et donc des primes dont vous pouvez bénéficier. Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des institutions compétentes.

 

Votre maison dispose désormais d’une isolation flambant neuve ?

Vous êtes alors fin prêt pour installer votre pompe à chaleur ! N’hésitez pas à contacter un de nos installateurs !

Trouvez un installateur