Rechercher
Trouvez votre installateurRechercher
Réparation
Trouvez votre installateur

La conversion du gaz pauvre en gaz riche

À partir de 2024, les consommateurs de gaz belges seront tous alimentés en gaz riche, à haute valeur énergétique. La moitié d’entre eux devront donc passer à un autre type de gaz. C’est votre cas ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette conversion au gaz riche, afin de bien vous préparer à l’avenir.

La différence entre le gaz pauvre et le gaz riche

La différence entre le gaz pauvre et le gaz riche est sa composition. Le valeur énergétique du gaz pauvre est environ 15% inférieure à celles du gaz riche. Conclusion : vous avez besoin 15% plus de gaz pour chauffer votre maison avec du gaz pauvre.

Le gaz pauvre est aussi connu comme « gaz à bas pouvoir calorifique » ou « gaz L », le gaz riche est connu comme « gaz à haut pouvoir calorifique » ou « gaz H ».

Conversion du gaz pauvre en gaz riche : à quoi faut-il s’attendre ?

Dans notre pays, plus de 3 millions de ménages et d’entreprises consomment du gaz naturel issu du réseau de distribution central pour chauffer leur habitation, s’approvisionner en eau chaude sanitaire et/ou pour cuisiner.

La conversion du gaz ne concerne que le gaz naturel et pas les gaz en bouteilles (propane ou butane), ni les gaz utilisés pour les véhicules (CNG ou LPG).

Pour l’heure, la Belgique importe deux types de gaz : le gaz « pauvre » en provenance des Pays-Bas et le gaz « riche », acheminé depuis la Norvège, le Royaume-Uni, le Qatar et la Russie.

Confrontées à un épuisement des réserves de gaz, les autorités néerlandaises ont décidé de réduire leurs exportations et de les arrêter définitivement fin 2024. Par conséquent, 1,6 million de particuliers et d’entreprises consommateurs de gaz pauvre devront progressivement passer au gaz riche.

 

La conversion du gaz pauvre en gaz riche

Êtes-vous concerné par cette conversion ?

Pour vérifier si votre commune opère la conversion du gaz pauvre en gaz riche, renseignez votre code postal sur le site legazchange.be. Vous y trouverez aussi le planning de conversion actuel des gestionnaires de réseau, et le créneau qui a été réservé pour votre rue ou commune. Attention, ce planning est indicatif et susceptible d’être modifié.

Qu’implique concrètement cette conversion ?

Avant le passage effectif au gaz riche, chaque client raccordé au gaz naturel (pas les gaz en bouteilles, ni les gaz pour véhicules) devra faire vérifier tous ses appareils fonctionnant au gaz par un technicien habilité et, éventuellement, les faire régler ou adapter afin de garantir la sécurité et le bon fonctionnement de ces appareils après la conversion.

Votre gestionnaire de réseau de distribution ou votre fournisseur de gaz vous informera bien à l’avance de la date exacte à laquelle la conversion sera effectuée pour vous. Ne tardez pas à prendre rendez-vous avec un technicien habilité : en combinant cette vérification avec le prochain contrôle périodique obligatoire de votre chaudière, vous limiterez vos frais.

Quand la conversion aura-t-elle lieu ?

Les opérations de conversion ont commencé en 2018 et se poursuivront jusqu’en 2024. Chaque année, plusieurs communes seront converties au gaz riche. Ces opérations auront lieu au mois de juin, ainsi qu’en septembre pour l’année 2024. Vous trouverez un planning indicatif sur le site web de votre gestionnaire de réseau. Il vous avertira en temps utile de la date de l’intervention dans votre rue ou commune.

Tous les appareils sont-ils compatibles avec le gaz riche ?

La plupart des appareils sont compatibles avec le gaz riche. Certains devront toutefois être remplacés. Il s’agit le plus souvent d’appareils datant d’avant 1978 ou ne répondant plus aux normes légales en vigueur en Belgique (appareils achetés à l’étranger). D’où l’importance de faire vérifier tous vos appareils.

Les frais de vérification et d’un éventuel remplacement sont à la charge du propriétaire des appareils.

Bon à savoir : le remplacement de votre appareil de chauffage vous rend éligible à une prime.

 

La conversion aura-t-elle un impact sur votre facture de gaz ?

Le passage au gaz riche ne change rien à votre facture de gaz. À quantité de gaz identique, vous payerez toujours le même montant, mais le calcul s’affichera différemment sur votre facture.

D’autres interventions sont-elles nécessaires ?

Dans certains cas, un technicien du gestionnaire de réseau de distribution devra adapter le régulateur de pression situé au niveau de votre compteur de gaz ou dans la cabine de votre quartier. Cette intervention est totalement gratuite. La ville de Bruxelles et une grande partie de l’agglomération anversoise ne sont pas concernées par cette démarche, car elles ne disposent pas de régulateurs de pression.

Plus d'information? Des questions?

Sur www.legazchange.be, vous trouverez peut-être la réponse dans la foire aux questions.

Vous pouvez aussi vous adresser au centre de contact du SPF Économie, en composant le 0800 120 33 (gratuit pour les appels en Belgique) ou en envoyant un e-mail à info.eco@economie.fgov.be.

 

Demandez votre conversion!

Informations concernant votre installation

Ex. ecoTEC plus VC 206
Un numéro de série valide comprend 28 caractères. Il commence par « 21 » et termine par la lettre « N » en majuscule et un chiffre. Le reste des caractères sont soit des chiffres, soit la ponctuation "<". Ex : 21115200100025130001005654N5 ou 211337311400<<<<2700006550N8
Il y eu une erreur lors de l'envoi de vos données. Veuillez compléter les champs manquants.

Update COVID-19

Même en cette période troublée, Vaillant compte faire la différence. Nous restons à votre disposition pour effectuer l’entretien et les réparations.

Lors de ces interventions, les mesures de sécurité sont bien entendu strictement respectées. D’avance merci de bien vouloir en tenir compte.

N’hésitez pas plus longtemps : prenez un rendez-vous dès aujourd’hui. Notre équipe est prête à vous aider le plus rapidement possible et à faire en sorte que vous ne restiez pas dans le froid.