Rechercher
Trouvez votre installateurRechercher
Réparation
Trouvez votre installateur

Chauffe-eau solaire, oui, mais en hiver ?

Le chauffe-eau électrique classique n'est pas la solution la plus écologique pour votre habitation, loin s'en faut. Pour chauffer l'eau sanitaire de votre salle de bain et cuisine de manière durable, vous opterez idéalement pour un chauffe-eau solaire, relié à des panneaux solaires sur votre toit qui transforment l'énergie solaire en chaleur. Mais qu'en est-il lorsque le thermomètre tombe ? Votre chauffe-eau solaire restera-t-il suffisamment efficace pendant les sombres mois d'hiver ? Découvrez-le dans cet article.

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire ?

Pour comprendre la réponse à la question posée dans le titre de cet article, vous devez tout d'abord visualiser le fonctionnement d'un chauffe-eau solaire. Comparez le système à un tuyau d'arrosage qui traîne au soleil : la surface du tuyau (ou de vos panneaux solaires sur le toit) absorbe la chaleur des rayons du soleil, et l'eau emprisonnée à l'intérieur chauffe rapidement. Un chauffe-eau solaire ne chauffe pas de l'eau, mais bien une solution glycolée, soit un fluide caloporteur spécial. Une pompe achemine ensuite le liquide réchauffé vers le chauffe-eau solaire, où l'énergie emmagasinée est transférée à l'eau du réservoir. Ainsi, vous disposez directement d'une eau à la température souhaitée au moment d'ouvrir le robinet.

Un chauffe-eau solaire fonctionne-t-il efficacement en hiver ?

Et en hiver ?

La paresse hivernale du soleil ne posera aucun problème à votre chauffe-eau solaire. Plus qu'une température extérieure élevée, celui-ci a en effet surtout besoin de lumière pour atteindre un rendement suffisant. Autrement dit, même en cas d'hiver rigoureux, un chauffe-eau solaire peut produire sur une base annuelle environ 60 pour cent de l'énergie requise pour chauffer votre eau sanitaire. Les hivers belges sont par ailleurs doux, avec des températures moyennes de 9,8 °C. Les fortes gelées sont donc rares ! Et quand bien même, pas de panique : le liquide au glycol évoqué plus haut est en effet insensible au gel.

Vous aimeriez un système qui répond à la totalité de vos besoins en chaleur ? Libre à vous dans ce cas d'associer votre chauffe-eau solaire à une chaudière à condensation au gaz ou au mazout, ou à une pompe à chaleur. Lors des journées grises et pluvieuses, votre système de chauffage prend alors le relais pour amener l'eau du réservoir de votre chauffe-eau solaire à la température souhaitée.

Vous avez d'autres questions sur les chauffe-eau solaires ?

Lisez notre article sur les facteurs qui en influencent le prix d'un chauffe-eau solaire.

Découvrez notre gamme de chauffe-eau solaires ou contactez un installateur Vaillant près de chez vous !