Rechercher
Trouvez votre installateurRechercher
Réparation
Trouvez votre installateur

Une source de chaleur hybride avec vue à 360° sur Ostende

Dans le centre d’Ostende, l’immeuble The Waves constitue le projet phare du groupe immobilier Degroote, l’un des principaux promoteurs immobiliers de notre littoral. Le complexe de 4 bâtiments est en cours de construction, et le premier immeuble (Sea) devrait bientôt être achevé. Sur la toiture surplombant ses 14 étages se trouve une construction abritant la source de chaleur hybride air-gaz naturel permettant de chauffer et d’alimenter en eau chaude sanitaire les 118 appartements et espaces commerciaux de l’immeuble. Une chambre avec vue !

La première phase du projet The Waves a été baptisée « Sea ». Cet immeuble se compose de 14 étages en surface, d’un entresol et d’un soussol. Au total, le bâtiment compte 118 appartements avec 1, 2 ou 3 chambres à coucher. Les cinq étages supérieurs de l’immeuble abritent les appartements les plus spacieux dotés de 2 ou 3 chambres. Sous le bâtiment se trouvent 147 places de parking privées, à l’entresol et au sous-sol.

Admirer la vue à 360° sur Ostende et ses environs depuis le toit du Sea building, c’est comme observer Paris depuis la tour Eiffel. On ne se lasse pas de chercher des points de repère. Cependant, nous n’avons pas le temps de profiter de la vue : Miek Gevaert, gérant de l’entreprise Vermote bv de Bredene, et son chef de projet Dennis Vanlandeghem, sont prêts à expliquer le concept de l’installation.

15 ecoTEC plus VC 1206 chaudières à condensation murale

Une source de chaleur centrale à plus de 40 mètres de hauteur

Surplombant le dernier étage, à 42 mètres au-dessus de la terre ferme, se trouve une pièce centrale. Celle-ci abrite l’installation de combustion, un terme un rien désuet pour désigner la source de chaleur hybride du bâtiment, un ingénieux ensemble de 5 chaudières murales à condensation au gaz Vaillant ecoTEC plus VC 1206 avec conduit d’évacuation et 2 réservoirs tampons allSTOR plus : un VPS1500/3-5 (1 500 litres) et un VPS 2000/3-5 (2 000 litres). Le grand est raccordé à 8 pompes à chaleur air/eau aroTHERM plus VWL 125/6A S2 installées en toiture, en dehors de la construction, tandis que le petit est connecté aux chaudières murales à condensation au gaz. Si le gaz naturel et l’air sont les sources de chaleur qui alimentent l’installation, celle-ci pourra cependant être aisément raccordée au réseau de chauffage de la ville dès qu’il sera installé à proximité de The Waves, afin d’y puiser la chaleur résiduelle de l’incinérateur et des industries d’Ostende.

8 pompes à chaleur air/eau aroTHERM plus VWL 125/6A S2 monobloc

« L’installation s’est déroulée sans heurt, malgré la hauteur », explique Dennis. « Durant le gros œuvre, nous avons placé les réservoirs tampons sans isolant dans la chaufferie. Ils ont ensuite été installés en toiture. Les pompes à chaleur et chaudières Vaillant sont légères et compactes : nous les avons déposées sur le toit à l’aide d’une grue, puis les avons déplacées manuellement à l’endroit idéal. La composition modulable de l’infrastructure Vaillant nous a permis de tout gérer et mettre en place très facilement. »

Dennis Vanlandeghem et Miek Gevaert (Vermote bv)

Une boucle combinée jusqu’à l’utilisateur final

Les chaudières alimentent chacun des 118 appartements en chauffage et en eau chaude sanitaire par l’intermédiaire d’une boucle combinée. Chaque appartement abrite une station domestique avec un échangeur de chaleur permettant de régler l’arrivée d’eau chaude sanitaire. Chaque résident règle la température de son appartement à l’aide de son thermostat, tandis qu’un compteur de chaleur enregistre la consommation.

Le projet peut paraître simple, mais il requiert une installation ingénieuse, performante et parfaitement dimensionnée. Lors d’une visite de test de plusieurs appartements, l’eau chaude du robinet atteint tout de suite la température souhaitée. « L’installation injecte en permanence une quantité minimale d’eau chaude sanitaire vers chaque étage de l’immeuble. Cela permet d’obtenir quasi instantanément de l’eau chaude lorsqu’on ouvre le robinet », explique Dennis.

Leandro Depaepe et Yannick De Mol (Vaillant)

Par ailleurs, la puissance calorifique de la source de chaleur a été calculée en fonction des besoins du bâtiment entièrement occupé. Yannick De Mol, Sales Engineer chez Vaillant, explique : « Le calcul de puissance de la source de chaleur centrale repose sur l’étude de Vaillant portant sur la simultanéité. Celle-ci indique quelle quantité d’eau chaude sanitaire doit être disponible simultanément dans l’ensemble de l’immeuble pour pouvoir desservir chaque utilisateur. »

« Ainsi, il est possible de réaliser des économies substantielles sur la puissance totale installée pour la production d’eau chaude sanitaire, et les résidents sont déchargés de tout souci et bénéficient d’un confort maximal », souligne Leandro Depaepe, Account Manager responsable du nord de la Flandre-Occidentale chez Vaillant. « En outre, ils gagnent de la place dans leurs débarras souvent exigus, parce qu’ils ne doivent pas installer de chaudière à condensation au gaz. » Enfin, le fait de ne pas devoir installer de conduit d’évacuation pour chaque appartement engendre également un gain de place pour le projet.

Attention au niveau E

« La réglementation PEB a nécessité une attention toute particulière en vue de respecter les normes PEB et le niveau E requis pour le bâtiment », précise Miek. « Il a fallu optimiser le dimensionnement et l’isolation de la boucle combinée pour limiter les pertes de chaleur, mais aussi intégrer de l’énergie renouvelable dans le concept énergétique du bâtiment. En concertation avec Vaillant, nous avons décidé de compléter l’installation avec 8 pompes à chaleur air/eau monobloc aroTHERM plus VWL 125/6A S2. Nous les avons raccordées au réservoir tampon allSTOR plus VPS 2000/3-5, car les pompes à chaleur tirent leur rendement d’un chauffage continu, et donc, nous stockons suffisamment pour les maintenir actives. »

Une solution hybride des plus ingénieuses

« Les réservoirs tampons jouent un rôle essentiel pour le bon fonctionnement conjoint des pompes à chaleur et des chaudières au gaz », ajoute Dennis, le chef de projet. « Les pompes à chaleur air/eau monobloc travaillent à un régime de température inférieur. L’eau de retour de la boucle combinée passe d’abord par le réservoir tampon des pompes à chaleur. Ensuite, elle s’écoule dans le petit réservoir tampon raccordé aux chaudières murales à condensation au gaz ecoTEC plus de Vaillant, où elle est encore chauffée si nécessaire. Vaillant a calculé la taille des réservoirs tampons afin de garantir des temps de fonctionnement suffisamment longs pour les pompes à chaleur et les chaudières. » « C’est dans cela que réside la force de Vaillant », constate Miek, qui entretient une longue tradition de coopération avec Vaillant. « Vaillant propose un système parfaitement cohérent composé de chaudières murales à condensation au gaz, de pompes à chaleur air/eau, d’un système de raccordement et de réservoirs tampons. En outre, Vaillant dispose d’un système de régulation totalement modulable qui peut être étendu en fonction des besoins. Tout cela permet de garantir un bon fonctionnement entre les différentes sources d’énergie (chaudières au gaz, pompes à chaleur). »

Fiche technique appartements et espaces commerciaux
Année de construction :2021
Année de livraison : 2021
Type de chauffage :Radiateurs et chauffage par le sol
Type de revêtement :Carrelages et stratifié
Besoins en eau chaude :118 salles de bains avec baignoire et douche
Système de ventilation :D
Surface :118 appartements d'une surface habitable de 96 m² à 122 m²
118 terrasses
1 surface commerciale de 143 m²
147 places de parking privées
Quelle Installation ?
Installateur :Vermote bv, Bredene