Rechercher

Le rendement d’une pompe à chaleur

Si vous prévoyez d’installer une pompe à chaleur dans votre habitation, vous voulez certainement connaître son rendement. Un tel appareil est certes durable, mais son installation demande tout de même un certain investissement que vous souhaiteriez rapidement récupérer grâce à un rendement élevé.

Mesurer le rendement d’une pompe à chaleur

Mesurer le rendement d’une pompe à chaleur

Le rendement d’une pompe à chaleur peut être mesuré en divisant l’énergie puisée dans la source naturelle par l’énergie électrique consommée par la pompe à chaleur. La valeur obtenue s’appelle le COP, abréviation de Coefficient of Performance, à savoir le coefficient de performance.

Le rendement moyen de la plupart des pompes à chaleur avoisine un COP de 4. En d’autres termes, la pompe à chaleur a besoin d’un 1 kWh d’électricité pour produire 4 kWh d’énergie ou chaleur. Cela signifie concrètement sur votre facture énergétique que votre pompe à chaleur consommera 25 % d’électricité et puisera les 75 % restants dans la nature pour composer la totalité de votre énergie de chauffage.

SCOP : le rendement réel d’une pompe à chaleur

Le rendement d’une pompe à chaleur

Bien qu’utile, la valeur COP ne dit pas tout : il ne s’agit à vrai dire que d’une mesure instantanée. Dans la réalité, de nombreux facteurs influencent le rendement de votre appareil au cours de la journée. Pensez par exemple aux variations de température : il fait en effet plus frais le matin et la nuit qu’au beau milieu du jour.

Pour être donc plus précis dans vos calculs, il existe une autre mesure qui reflète mieux le rendement de votre pompe à chaleur : le SCOP ou Seasonal Coefficient of Performance (coefficient de performance saisonnier). Pour mesurer cette valeur, il est nécessaire d’enregistrer des valeurs sur un plus grand laps de temps, ce qui permet de prendre en considération d’autres facteurs, comme celui de compensation pour l’eau chaude sanitaire.

Ces facteurs qui influencent le rendement

Comme nous vous le disions, le rendement d’une pompe à chaleur est influencé par toute une série de facteurs.

Le premier est sans aucun doute le modèle de pompe à chaleur choisi. Par exemple, une pompe à chaleur sol/eau enregistre un meilleur rendement qu’une pompe à chaleur air/eau. Pour quelle raison ? Parce que la température de l’air extérieur varie tout au long de la journée, alors que le sol garde une température relativement constante de 7 °C. Cette constance dans la source naturelle offre un meilleur rendement.

Faites également attention au label ErP (Energy related Products) de votre pompe à chaleur. Plus ce label se rapproche du A+++ (le maximum), meilleur est votre rendement et moindre sera votre consommation. Sachez également que ces labels sont déterminés sur base de tests standardisés et peuvent donc servir de base solide pour comparer les différents modèles de pompes à chaleur.

Pour un rendement optimal, nous vous conseillons de combiner votre pompe à chaleur avec un chauffage au sol. Certes, vous pouvez relier votre pompe aux radiateurs existants, mais le rendement ne sera pas aussi élevé. Préférez donc un chauffage par le sol ou éventuellement des ventilo-convecteurs (des chauffages fonctionnant avec des ventilateurs), ou encore des radiateurs des très grandes tailles offrant un excellent rendement. Pour chaque degré que perd la température de sortie de votre appareil, la pompe à chaleur fonctionnera 2,5 fois plus efficacement. Donc, plus la température de sortie nécessaire est basse, mieux ce sera.

En outre, l’isolation de votre habitation est essentielle. Mieux elle sera isolée, meilleur sera le rendement de votre pompe à chaleur et moins d’énergie vous consommerez.

Un dernier facteur déterminant est le réglage de votre pompe à chaleur. Une pompe à chaleur mal réglée ne fonctionne pas au mieux de ses capacités. Soyez donc toujours assisté(e) d’un installateur. Vous serez ainsi sûr(e) que votre système tourne à plein régime !

 

Pensez-vous que votre pompe à chaleur est correctement dimensionnée ? N’hésitez pas à contacter un installateur ou le service clientèle de Vaillant.