Rechercher

De terugverdientijd van je warmtepomp

Vous désirez installer une pompe à chaleur dans votre habitation, mais craignez l’investissement que cela représente ? Sachez que les pompes à chaleur offrent en règle générale un bon rendement. Découvrez dans cet article ce qu’il faut savoir sur la période d’amortissement d’une pompe à chaleur.

Les facteurs qui ont une influence

Plusieurs facteurs ont une influence sur la période d’amortissement de votre pompe à chaleur, à savoir :

  • Le type de pompe :

Il existe trois grands types de pompes à chaleur. Leur prix d’achat et leur rendement varient, et par conséquent leur période d’amortissement. Les pompes à chaleur sol/eau, par exemple, affichent un rendement plus élevé que les pompes à chaleur air/eau, mais sont aussi plus chères. Retenez ceci : plus faible est le prix d’achat et plus haut est le rendement, plus la période d’amortissement sera courte.

  • Les prix de l’énergie :

Une pompe à chaleur consomme de l’électricité pour fonctionner. Plus son prix est bas, plus la période d’amortissement de la pompe sera donc faible. Bien sûr, vous pouvez aussi réduire vos coûts de consommation en produisant votre propre énergie électrique et en installant par exemple des panneaux photovoltaïques.

  • Les primes et subsides :

Les pompes à chaleur font appel aux sources d’énergie renouvelable pour chauffer les logements et constituent donc des solutions durables. C’est la raison pour laquelle leur installation donne droit à plusieurs primes, qui réduiront elles aussi la période d’amortissement.

La période d’amortissement de votre pompe

Période d’amortissement d’une pompe à chaleur : que faut-il savoir ?

Plus le prix d’achat d’une pompe à chaleur est élevé, plus sa période d’amortissement sera évidemment longue. Il faut en outre garder à l’esprit que le coût de la pompe à chaleur n’est pas la seule dépense à laquelle vous serez confronté ; les accessoires et l’installation ont eux aussi un coût. Si les unités intérieures et extérieures de votre pompe sont éloignées l’une de l’autre, davantage de tuyaux de raccordement devront par exemple être installés, ce qui ne fera qu’augmenter les coûts. Nous conseillons donc de rapprocher ces unités le plus possible.

Il est par ailleurs essentiel de vous informer correctement pour connaître le modèle de pompe à chaleur qui convient le mieux à vos besoins, les possibilités d’installation qui s’offrent à vous et les primes auxquelles vous avez éventuellement droit. Pour réduire la période d’amortissement de votre pompe à chaleur autant que possible, l’idéal est en outre de la combiner à des panneaux photovoltaïques et de la dimensionner comme il se doit. Vous disposerez ainsi de la puissance de chauffe strictement nécessaire, ni trop faible, ni trop élevée. De plus, le coût supplémentaire que cela représente ne sera pas perdu, puisque vous réduirez vos frais d’électricité de manière considérable et respecterez l’investissement à plus long terme.

Tous facteurs pris en compte, il est sage de dire que la période d’amortissement d’une pompe à chaleur est comprise entre sept et quinze ans.

 

Vous souhaitez recevoir plus d’informations au sujet du prix d’une pompe à chaleur ?

Découvrez ici tout ce qu’il y a à savoir !