Rechercher
Trouvez votre installateurRechercher
Planifiez une intervention
Trouvez votre installateur

Le prix d’une pompe à chaleur

Les pompes à chaleur offrent de multiples avantages. Elles exploitent l’énergie disponible gratuitement dans la nature, sont respectueuses de l’environnement et permettent de réaliser des économies d’énergie substantielles. Il n’est donc pas étonnant que ce système de chauffage jouisse d’une popularité croissante à l’heure actuelle. Pourtant, l’achat d’une pompe à chaleur engendre aussi des coûts non négligeables. Quels sont-ils ? Découvrez-le ici !

Les facteurs influençant le prix d’une pompe à chaleur

Il est hélas impossible d’attribuer un prix exact à un système de pompe à chaleur. En cause ? Les facteurs bien trop nombreux qui influencent son coût, tels que le type de pompe choisi, sa puissance, les frais d’installation facturés par l’installateur et le degré de complexité global du système. Des forages doivent-ils être réalisés ? Souhaitez-vous aussi rafraîchir votre logement avec votre pompe à chaleur ? Les réponses à toutes ces questions détermineront la somme d’argent à débourser.

1. La puissance

2. Les frais d’installation

3. Le type et la source d’énergie

1. La puissance

La puissance de la pompe à chaleur

La puissance d’une pompe à chaleur détermine en partie son prix. Plus cette puissance est grande, plus le prix de la pompe est élevé. La puissance dont vous aurez besoin dépend du volume de l’espace à chauffer et du niveau d’isolation de cet espace.

2. Les frais d’installation

Les frais d’installation facturés par l’installateur

Outre la puissance de la pompe à chaleur, les frais d’installation facturés par l’installateur entrent aussi en ligne de compte pour le calcul du prix final. Ces frais dépendent du nombre d’heures dont l’installateur aura besoin pour procéder à l’installation, qui est lui-même lié au nombre d’éléments et d’accessoires.

3. Le type et la source d’énergie

Le type de pompe à chaleur et la source d’énergie exploitée

Il existe différents types de pompes à chaleur sur le marché, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients. Nous vous donnons ci-dessous quelques prix indicatifs pour chaque type de pompe. Ces prix sont valables pour des pompes à chaleur produisant également de l’eau chaude sanitaire, mais ils n’incluent pas la TVA, les frais d’installation et le coût des émetteurs de chaleur (un sol chauffant, par exemple).

Pompe à chaleur air/eau : de 6 000 € à 10 000 €

Ce type de pompe à chaleur est le moins onéreux du marché. Comptez en effet un budget de 6 000 € à 10 000 € pour une pompe à chaleur air/eau équipée d’un chauffe-eau destiné à la production d’eau chaude sanitaire. Qu’est-ce qui explique ce prix ? Une pompe air/eau puise l’énergie calorifique naturelle de l’air extérieur et son installation est donc moins complexe que celle d’autres modèles. Aucuns travaux de démolition ne sont nécessaires et aucun forage ne doit être réalisé dans le sol.

Les pompes à chaleur air/eau sont cependant dotées d’une unité extérieure qui émet un certain bruit et doit être installée suffisamment près de l’unité intérieure de la pompe. La distance maximale à respecter entre les unités extérieure et intérieure est de trente mètres pour la majorité des modèles de pompes à chaleur.

Pompes à chaleur géothermiques : de 8 000 € à 12 000 €

Le prix d’une pompe à chaleur sol/eau destinée au chauffage de l’habitation et à la production d’eau chaude sanitaire varie de 8 000 € à 12 000 € (TVA, frais d’installation et coût des émetteurs de chaleur non compris). Ce type de pompe à chaleur géothermique puise l’énergie calorifique du sol pour chauffer l’habitation. La réalisation de forages ou de travaux de terrassement est donc nécessaire.

Le principal avantage des pompes à chaleur sol/eau est le rendement élevé qu’elles proposent et leur fonction de climatisation peu énergivore.

Refroidissement passif (optionnel)

Le refroidissement passif consiste à utiliser la fraîcheur du sol pour refroidir l’habitation en été sans dépenser une trop grande quantité d’énergie. Pour profiter du refroidissement passif avec votre pompe à chaleur, comptez un coût supplémentaire de 600 € à 1 000 €. Cette technologie est uniquement disponible pour les capteurs verticaux.

Pompes à chaleur eau/eau : à partir de 20 000 €

Le prix d’une pompe à chaleur eau/eau est de minimum 20 000 €. Pourquoi un coût si élevé ? Pour la simple raison que ce type de pompe à chaleur nécessite les travaux les plus importants au niveau de la source d’énergie. Deux forages doivent être réalisés jusqu’au niveau de la nappe phréatique, l’un pour acheminer l’eau souterraine jusqu’à la surface et l’autre pour réinjecter ensuite l’eau dans la nappe. L’installation d’une pompe à chaleur eau/eau est par ailleurs soumise à l’obtention d’un permis, sans oublier que la nappe exploitée doit se situer à une profondeur suffisante. Tout ceci explique pourquoi les pompes de ce type sont extrêmement rares.

Vérifiez ici les possibilités dans votre région (seulement pour la Flandre et Bruxelles)

Une nouvelle installation de chauffage complète ?

Si vous procédez au remplacement complet de votre installation de chauffage lors d’une rénovation énergétique profonde ou que vous installez un nouveau système de chauffage dans une nouvelle construction, vous devrez tenir compte, en plus du coût de la pompe à chaleur, du coût du chauffe-eau, des émetteurs de chaleur et des accessoires tels que le thermostat (intelligent).

1. La taille du chauffe-eau sanitaire

Le prix d’une pompe à chaleur est proportionnel à sa puissance et il en va de même pour un chauffe-eau sanitaire : plus ce dernier est grand, plus son coût est élevé. Un expert pourra vous conseiller sur le modèle de chauffe-eau le plus adapté à votre situation. Un ménage de quatre personnes consomme en moyenne 370 L d’eau chaude par jour et un chauffe-eau d’un volume de 200 L est parfaitement capable de répondre à ces besoins.

2. Le type d’émetteur de chaleur

En matière d’émetteur de chaleur, vous avez le choix entre un sol chauffant, des radiateurs (si votre logement est bien isolé, au risque d’atteindre un mauvais rendement) ou des ventilo-convecteurs.

3. Accessoires

Pour terminer, vous pouvez aussi équiper votre système de chauffage de divers accessoires tels qu’un thermostat ou un système de contrôle intelligent.

Une prime pour votre pompe à chaleur ?

En Région wallonne et à Bruxelles, l’installation d’une pompe à chaleur donne droit à une prime appelée prime Habitation ou prime Énergie. Le montant exact de la prime dépend bien sûr d’une région à l’autre, mais aussi de la catégorie de revenus du demandeur. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site du SPW Énergie ou de Bruxelles Environnement.

Pompe à chaleur murale sol/eau geoTHERM VWS 36/4.1 combinée à une unité intérieure uniTOWER.

Retour sur investissement d’une pompe à chaleur

La période moyenne de retour sur investissement d’une pompe à chaleur est aujourd’hui de sept à quinze ans. Cette période dépend toutefois de nombreux facteurs tels que le prix de la pompe à chaleur et le montant de la prime obtenue. Vous pouvez également réduire la période de retour sur investissement en combinant votre pompe à chaleur avec des panneaux solaires photovoltaïques.

Plus d’informations sur la période d’amortissement d’une pompe à chaleur.

Envie d’installer une pompe à chaleur ?

Envie de savoir combien coûte une pompe à chaleur installation comprise et quel type de pompe convient à votre situation ? N’hésitez pas à contacter un installateur professionnel.